Deux activistes engagés au sein de mouvements communautaires ont reçu chacun une bourse de 60 000 $ de la Fondation Carold pour accroître la compréhension des mouvements sociaux au Canada

La Fondation Carold a annoncé aujourd’hui l’octroi de la bourse Alan Thomas à deux leaders exceptionnels du secteur non gouvernemental.

Paula Carr a travaillé pendant plus de 30 ans dans le secteur des services communautaires, au soutien du leadership au sein des organisations locales en Ontario, en Saskatchewan et en Colombie-Britannique. Paula est actuellement directrice exécutive de Collingwood Neighbourhood House (CNH), un centre sans but lucratif qui offre une variété de services à la communauté, allant du soin des enfants aux loisirs, en passant par le règlement de conflits, les services d’intégration des immigrants, et le renforcement des capacités dans un contexte hautement multiculturel. Depuis 25 ans, CNH est à l’avant-garde dans l’offre de services intégrés et le développement organisationnel. Sous la direction de Paula, environ 200 nouveaux services et supports et plus de 140 partenariats et collaborations durables ont été développés.  En 2007, CNH a été reconnu au niveau international en recevant le BMW Award for Intercultural Learning.

Paula s’est vue octroyer un montant de 60 000 $ dans le cadre de la bourse Alan Thomas pour une analyse des méthodologies d’accueil, de création d’environnements socialement inclusifs et de développement de leadership interculturel, qui ont distingué les pratiques de Collingwood Neighbourhood House, afin de développer des ressources permettant de travailler dans des contextes similaires.

Michel Venne est directeur général et fondateur de l’Institut du Nouveau Monde, un organisme non-partisan dont la mission est de favoriser la participation citoyenne et de renouveler les idées au Québec. L’INM, fondé en 2004, a reçu en 2005 le Prix Claire-Bonenfant du gouvernement du Québec pour les valeurs démocratiques et l’éducation civique. L’INM organise chaque été une École de citoyenneté pour les jeunes ainsi que des dialogues entre citoyens et experts (les Rendez-vous stratégiques de l’INM), il publie annuellement L’état du Québec et propose plusieurs programmes d’information, de débat et de mobilisation des citoyens.

Michel s’est vu octroyer un montant de 60 000 $ dans le cadre de la bourse Alan Thomas pour analyser la contribution de la participation citoyenne à la formation et la mise en œuvre d’innovations sociales avec une attention particulière au travail de l’Institut du Nouveau Monde, notamment, l’École de citoyenneté organisée chaque année par l’INM pour les jeunes, et les rendez-vous citoyens thématiques.

Ces projets répondent aux objectifs de la Bourse Alan Thomas conçue pour :

  • Renforcer le réseautage entre les leaders de la société civile et des mouvements sociaux;
  • Contribuer à la compréhension des questions de politiques et de pratiques;
  • Tirer profit du savoir des intervenants de terrain;
  • Soutenir des activités aux effets multiplicateurs.

Cette bourse est décernée annuellement à des leaders expérimentés au sein d’organismes sans but lucratif du secteur communautaire afin de leur permettre de consacrer leur temps à la réflexion et d’avoir ainsi l’opportunité de partager plus largement leurs connaissances et le fruit de leur expérience plus largement.  La bourse est d’une durée d’un an, toutefois les récipiendaires demeurent en lien avec La Fondation Carold afin de diffuser les résultats de leurs projets et d’agir comme mentors dans leurs domaines d’activités. La Fondation Carold décerne habituellement une seule bourse par année.  Toutefois, compte tenu de la qualité exceptionnelle des candidatures reçues cette année, le conseil d’administration a pris la décision de décerner deux bourses pour 2010.

Une réflexion au sujet de « Deux activistes engagés au sein de mouvements communautaires ont reçu chacun une bourse de 60 000 $ de la Fondation Carold pour accroître la compréhension des mouvements sociaux au Canada »

Les commentaires sont fermés.