La Fondation Carold dévoile le nom de la lauréate de la bourse Alan Thomas 2016 de 60 000 $

La Fondation Carold est heureuse d’annoncer que la bourse Alan Thomas 2016 a été décernée à Alexa Conradi.

Ce prix annuel de 60 000 $ permet à une ou un leader du secteur sans but lucratif de prendre une année sabbatique consacrée à la recherche sur des enjeux propres à stimuler la participation citoyenne et renforcer la société civile. Offerte pour la première fois en 2008, la bourse Alan Thomas a été décernée à 12 lauréats jusqu’ici. Toujours en contact avec la Fondation Carold et entre eux, les récipiendaires des années passées approfondissent l’impact de leur travail et font du mentorat dans leur domaine respectif.

image-1Alexa Conradi a été présidente de la Fédération des femmes du Québec pendant trois mandats (2009-2015). Fondée en 1966, la FFQ est le principal carrefour féministe au Québec. Pendant ces six ans, elle a joué un rôle de chef de file dans des débats sociaux majeurs de la société québécoise : la disparition et l’assassinat de femmes autochtones, les cas de violence sexuelle non rapportés, l’impact de l’austérité sur les femmes et la maintenant défunte Charte des valeurs.

Avec le soutien de la bourse Alan Thomas, Alexa rédigera un livre sur son expérience, publié aux Éditions du remue-ménage. Elle abordera des enjeux tels que l’inégalité croissante des revenus, le sexisme et la culture du viol, l’Islam et l’islamophobie ainsi que la réconciliation entre Autochtones et non-Autochtones.

Plus d’information sur Alexa Conradi

Consciente des critiques du féminisme de la part des femmes racisées, immigrantes, autochtones, lesbiennes et trans, Alexa a guidé un processus de trois ans en vue de renouveler l’action et l’analyse féministes à la FFQ. À partir d’une approche novatrice de démocratie participative, ce processus a permis à des femmes historiquement mises en marge du mouvement d’exercer une influence importante sur le processus et ses résultats. Adoptées par un millier de femmes lors d’un forum final, les propositions qui en découlent vont inspirer le mouvement féministe au Québec et ailleurs dans les années à venir. (http://www.etatsgenerauxdufeminisme.ca/images/documents/PropositionsEGfinal.pdf)

Alexa vit présentement en Allemagne, où elle continue d’élaborer de nouvelles perspectives sur son expérience. Elle agit aussi en tant qu’experte sur les questions relatives au genre et à la démocratie avec une ONG canadienne œuvrant au Maghreb (nord-ouest de l’Afrique).

Pour plus d’information sur ce prix et sur le travail de la Fondation Carold :

consulter www.carold.ca ou contacter Tatiana Fraser, présidente de la Fondation Carold, par téléphone, au 514-948-5596 ou par courriel, à tatiana.fraser@gmail.com).

ll est possible d’organiser des entrevues avec Alexa Conradi en contactant le secrétariat de la Fondation Carold, par téléphone, au 613-376-3391 ou par courriel, à jhuntly@kos.net